close-uplogobetocib

Les éléments qui influencent la couleur des bétons

Rolang Merling, président de la commission technique de Bétocib

“Pour conserver un aspect minéral à son ouvrage, l’architecte peut choisir de laisser le béton apparent. Quelle que soit la solution de fabrication choisie,préfabriquée ou coulée en place,le béton offre un très large choix de finitions alliant à la fois liberté de teinte et de texture. Et ce, en dehors de ses qualités de durabilité et environnementales. Pour obtenir un résultat de qualité, il faut connaître et respecter les règles de l’art. En parallèle, il est aussi possible de modifier ou de changer la couleur, voire l’aspect de ce même béton par un apport extérieur, à travers la mise en oeuvre d’une peinture ou d’une lasure.

Les paramètres à prendre en compte concernent:
- Les différents constituants entrant dans la composition du béton à réaliser. En particuler les fines, qui vont former la peau du béton et qui sont constituées par le ciment, les additions (laitier, cendres volantes, fumées de silice calcaire ou siliceux), les pigments minéraux colorés et les particules fines apportées par le sable. Pour certains types de traitement de surface qui éliminent la peau du béton, les gravillons qui sont rendus visibles vont influer la teinte du béton.
- La mise en oeuvre du béton. Lors de cette étape, les choix des coffrages, de l’huile de démoulage, de la vibration, du temps de mûrissement du béton à l’intérieur du coffrage vont avoir des conséquences sur l’aspect de parement du béton.
- Les conditions climatiques, la période de l’année, de l’orientation du bâtiment vont jouer un rôle sur le résultat final pour les bétons coulés en place.”