close-uplogobetocib

Comment avez vous connu Bétocib et pourquoi êtes vous adhérent ?

Giovanni Lelli, architecte, adhérent Bétocib

Un jour, il y a huit ans, nous avons eu à réaliser un bâtiment pour lequel nous avons souhaité utiliser du béton blanc, pour faire écho à la pierre claire utilisée sur un bâtiment voisin des années 30. Mais nous n’y connaissions rien, pas plus que les BET que nous avons consultés. Nous nous sommes donc adressés à Bétocib. Ensuite, grâce aux visites de chantier, j’ai commencé à appréhender les différentes applications et techniques du béton, une sorte “d’école sur le tas”. Alors pourquoi avoir rejoint l’association? Je dirais pourquoi pas! C’est un plus.

Le béton, “véritable magie du réel”

Par Aldric Beckmann, architecte, adhérent Bétocib

Voyage au milieu d’un plaisir… Dans l’environnement des savoirs technologiques, l’architecte avance à petits pas pour créer une émotion partagée : un rêve d’espace, de lumière et de matière…
L’architecture reste tactile et sensuelle; elle réinvente l’art du tact, du contact et du toucher. Elle affecte les sens selon sa nature: le sec, l’humide, le mouillé, tous les degrés du froid et du chaud, le gluant, l’épais, le tendre, le mou, le dur, l’élastique, l’huileux, le soyeux, le velouté, le rêche, le grenu, etc. mariés, rapprochés de façon inattendue, ils forment la matière comme un fondement, une musique qui exacerbe nos nerfs.
A la fois dur et poétique, sublime et sensible, depuis des décennies le béton sait déplaire et fasciner.
Au coeur des règles et des techniques, l’architecte ne connaît et n’approche ce matériau que sur la base d’un emploi et d’un résultat déterminé qui teinte son architecture d’un appauvrissement émotionnel. Car le béton offre la possibilité d’être sollicité à un point où il devient le matériau d’une tout autre tâche que celle d’être et, par là même, franchit la difficulté d’éliminer les souvenirs qui contaminent les matières de leur signification et constitue la base d’une future construction.
Cette âme matérielle détermine nos bâtiments en accompagnant les formes qui les révèlent, comme l’approche d’une vérité totalitaire de construction.
À l’opposé de certains architectes nous ressentons tout particulièremenbt le besoin de revenir sur la perte de contrôle de l’emploi des matériaux de construction, maîtrise millénaire incontestée, et retrouver le lien que tissent les entrepreneurs, ingénieurs et architectes.
Véritable magie du réel, le béton offre une nouvelle simplicité dans un espace de liberté où l’ensemble des composantes de l’architecture contemporaine environnementales, urbanistiques, sociales, techniques, esthétiques se révèlent dans un souci permanent d’audace et de plaisir à explorer et découvrir.

Bétocib dans Le Moniteur

27 Juillet 2010 | PDF en lien

Article dans le Moniteur

Rythmes et Couleurs

François Noël, architecte, adhérent Bétocib

Le béton, matériau au formidable pouvoir de souplesse, permet de faire de l’architecture comme on fait de la musique. Il possède de nombreuses ressources et se met au service de la création. Lumière, couleur, texture sont les instruments avec lesquels je façonne l’espace et fabrique l’architecture. Comme une composition musicale ou picturale, le projet devient une véritable sculpture dans l’espace en trois dimensions. La couleur contribue à cette écriture. Associée au jeu des formes, elle permet de marquer des tonalités, de placer des accents, d’apporter des nuances, des altérations. En fait, l’introduction de pigments dans la composition du béton ouvre un champ très vaste, une palette variée. Combinée à des matrices de coffrages, elle permet de jouer à la fois sur matières et couleurs avec des dosages et des intensités différentes.

Bétocib dans 5 façades

Avril - Mai 2010 | PDF en lien

lien presse



Betocib | Association Loi 1901
Lieu d'information des professionnels de la construction pour valoriser la qualité esthétique et technique de l'architecture en béton.

En savoir plus...



    Betocib sur Twitter